Ma souki et autres chatsDerniers articles :
Montage que j'ai...
Souki dort
Concours photo
Souki 4 mois
Souki en rafale!!!

Toi aussi crée ton blog chat! | Blog de chats | Blog de lapins | Blog de chiens | Photos de chats | Photos de lapins | Photos de chiens

 Infos du Blog

Pseudo : laperlenoire13 Une question? Contactez-moi!

Description du blog felin :
Trucs à savoir sur les matous et MA CHATTE!

Création : Samedi 6 Mai 2006
Dernier article : 16 Août 2007
77 articles
198 commentaires
65409 visiteurs  
Note de ce blog : 8.58/10*
*Note moyenne pour 116 votants!


<< Octobre 2019 >>
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  •  
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  •  
  •  
  •  


Mes blogs préférés :
Nini
Amidala
Perempuam
Michele07

Les photos de mon (mes) chat(s) !



Les articles par catégories
Autres (sur les chats)
Description de race
Images
Moi


 Autour de mon Blog

Note ce blog !




 

Quizz chat/ Quel race seriez-vous?


Voici un quizz afin de détemriner quel race de chat vous seriez si vous étiez de l'espèce féline.

Prenez un crayon, un papier et notez les lettres correspondantes à vos réponses. Il n'y a que 6 questions. C'est parti!.

1. Quelqu'un vous demandes de jouer avec lui. Vous;
A) Dites oui! Bien sur!
B) Hésitez puis dites oui pour ne pas lui déplaire.
C) Bof...Pourquoi pas...
D) Si cette personne est mon amie, ok.

2. Vous découvrez quelquechose de nouveau. Vous;
A) Allez voir et passez des heures à le regarder
B) Jetez un regard dans sa direction puis continuer ce que vous faisiez.
C) Sans intérêt.
D) Ca dépend c'est quoi!

3. Un ami vous demandes de l'aider mais cela vous demandes un gros sacrifice . Vous;
A) Tâchez d'oublier ce que vous sacrifiez et allez l'aider.
B) Moment intense de réflexion...Décision difficile à prendre...Peut-être que vous allez l'aider...
C) Je sais pas... Il se met toujours les pieds dans les plats celui-là!
D) J'ai pas que ca a faire l'aider! Mais je me sens coupable de dire non.

4. Lorsque vous êtes fâché ou agacé, vous;
A) Criez à tue-tête et frappez tout ce qui vous passe sous la main.(Ce qui n'est pas gentil...mdr)
B) Essayez de ne pas faire de mal à personne, mais vous vous défoulez autrement.
C) Je laisse sortir le méchant de n'importe quelle facon, en autant que ca fasse du bien!
D) Je me fou de ce que pensent les autres, c'est pas eux qui sont fâchés, mais moi. Alors qu'ils aillent se faire f***** et puis *&%?#$@#$!!!!!!! (Synonyme de mots qui ne se disent pas devant de jeunes enfants) mdr

5. Pour vous, le sommeil c'est;
A) Quoi? Dormir quand il y a tant de choses à voir et à manger et à faire!
B) Quelquechose de bon lorsque c'est long...
C) J'adooooooooore! Surtout si on ne se fait pas déranger.
D) Moi je dormirais tout le temps!

6.Votre bouffe préférée entre celles ci-dessous;
A) La pizza, la lasagne, le chocolat, tout ce qui est bon!
B) La viande.
C) Je sais pas trop, en autant que cela soit pas dégoulinant de sauce, ni trop sec.
D) Le poisson et les fruits de mer.











Si vous avez une majorité de:

A) Enjoué, chaleureux, vous aimer vous faire cajoler. Vous avez un tempérament Vous êtes de la race Persan colourpoint, Himalayen , Snowshoe ou Somali, Manx .

B) Calme, vous aimez avoir du plaisir de temps en temps, vous aimez les petites attentions et les caresses.
Voous êtes de la race Birman, Tonkinois, Ragdolls ou Européen à poil court.

C( Vous êtes indépendant et aimez la liberté, mais êtes d'accord pour un peu d'attention et de cajoleries quelquefois. Vous vous entendez bien avec ceux que vous connaissez mais êtes timide parfois. Vous êtes de la race Norvégien, Chartreux ou American Whirehair.

D) Vous êtes un peu capricieux, quoi que intelligent et enjoué. Vous savez ce que vous voulez et êtes alerte. Vous êtes de la race Shpinx, Shortair colourpoint, Korat, Havana bruns, Ocicats.




 Posté le Mardi 26 Septembre 2006 à 02h26 | Laisser un commentaire| 6 commentaires | Lien permanent

 

Noms


Si vous ne savez pas comment nommer votre nouveau compagnon, voici une liste de nom bien pratique!
Noms 2006

Pour une petite femelle
Babe Babelle Babou Babouchka Babylona
Bacterie Baguera Bahia Ballika Balzane
Bambi Bamboo Banana Moon Barbie Bastet
Baya Beauté Beauty Bella Belle
Bergamote Betty Boop Béatrice Bianca Bigkiss
Bigoudi Bijou Bikini Bimbo Biscotte
Bisou Bizou Blanche-Neige Blanchette Boheme
Bohemienne Bohème Bonnie Bora Bora Bouclette
Boulette Bridget Britney Brooklyn Buffy
Bunny

Pour un petit mâle
Baal Babacool Babar Babibel Bacardi
Baccara Bacchus Bach Bachibouzouk Baileys
Balboa Balladin Baloo Balourd Balthazar
Balza Balzak Bambi Bamboo Bambou
Bandit Banzaï Barbapapa Baron Bart
Bartok Basilic Batik Baxter Bayron
Beatle Beaudelaire Beaujour Beethoven Beettlejuice
Before Bellissimo Belote Belphegor Bemol
Ben Benco Benji Benjy Bentley
Berlioz Bidule Bilbo Bingo Bizou
Blackjack Blueburry Bobine Bonjovi Boogie
Boomrang Boromir Boss Bouba Bout'chou
bowling Brazil Brice Brigand Brownie
Brutus Bubble Gum Buck Burberry
 Posté le Vendredi 1 Septembre 2006 à 14h14 | Laisser un commentaire| 4 commentaires | Lien permanent

Bohneur félin


Le lion émergea du lac et s’ébroua. De petites flèches d’eau fusèrent dans toutes les directions. Sa crinière ambrée tournoya et des rayons de soleil y reflétèrent, tels des milliers de diamants. Il courut sur la berge, son corps puissant et musclé frémissant, et fit décoller les oiseaux comme des nuages poussés par un vent violent. Il se coucha à l’ombre d’un rocher et se mit à ronronner, tel un moteur de camion vrombissant. Les yeux clos, il sombra petit à petit dans un long sommeil. Son pelage court d’une couleur pâle luisait au soleil. De temps en temps, lorsqu’une mouche harrassante volait trop près de lui et bourdonnait, il fendait l’air de sa queue telle une épée aiguisée et la mouche tombait au sol. La peau satinée de son abdomen se soulevait puis redescendait à un rythme lent et régulier. Il semblait être le maître de ce sanctuaire. L’instinct de chasseur l’envahit puis il se leva. Il était d’une stature impressionante. Il s’étira et pénétra dans les herbes blondes le frôlant de chaque côtés. En une fraction de seconde, il s’élança agilement et sauta sur un bébé gazelle comme un jouet à ressort. Ses énormes crocs blancs comme de la neige suffiraient à faire peur au plus courageux des chasseurs. Il planta ses dents pointues comme un silex dans la chair de la pauvre gazelle tel un ogre affamé n’ayant rien mangé depuis un bon moment et poussa un rugissement de satisfaction.

Virginie Vaillant
 Posté le Mardi 1 Août 2006 à 16h00 | Laisser un commentaire| 2 commentaires | Lien permanent

La bataille des fauves


Un éclair fauve traversa le bleu du ciel. Un lion puissant avec une crinière majestueuse bondit puis donna un puissant coup de patte à un oiseau en plein vol. Il n’en fit qu’une bouchée puis s’étendit à l’ombre d’un arbre aux branches noueuses. Plusieurs femelles vinrent lui lécher le museau et se disputer pour avoir un baiser affectueux. Le lion, une fois satisfait de l’attention des femelles, se leva, poussa un puissant rugissement et se dandina jusqu’au lac pour y boire à grandes lampées.

Soudain, un rugissement qu’il estimait plus faible que le sien résonna au loin, mais il l’ignora. Un autre rugissement, plus fort cette fois-ci, l’obligea à interrompre sa détente. Il marcha jusqu’à la petite colline surplombant son territoire et vit un jeune lion approcher de ses femelles. Il se camoufla dans les hautes herbes et avanca le ventre plaqué au sol. Ses épaules se soulevaient dans son dos en cadence, l’une après l’autre. Le jeune lion sentit l’odeur du chef des lieux et leva la tête dans sa direction. Il ne fut cependant pas assez rapide car le lion tapis dans la broussaille contracta ses muscles, poussa sur ses pattes postérieures et sauta sur lui comme il l’avait fait quelques heures plus tôt avec le volatile. Les félins roulèrent dans la poussière, se mordirent et se donnèrent de violents coups de pattes, griffes sorties. Comme s’ils s’étaient donnés le mot d’ordre, ils partirent chacun de leur côté, haletant, saignant, épuisés. Le plus jeune, moins fort mais plus en forme, profita de la fatigue du lion dominant pour lui porter le coup fatal. Il lui asséna un coup de patte sur le museau puis le mordit au cou. Il s’était fait dominer, il devait maintenant essayer de reprendre ses femelles. Il grognait chaque fois que son adversaire s’en approchait. Il alla voir chacunes d’elles, une par une, et leur léchait les oreilles ou leur donnait d’affectueuses caresses avec son museau. Malgré cela, il ne regagna jamais le coeur des lionnes. Elles virent en leur nouveau chef, plus jeune et plus en santé, une promesse d’avenir pour leur petits. Le vieux lion, autrefois fier et dominant, était maintenant condamné à errer et à vivre seul.

Après une nuit épouvantable passée dans la souffrance et l’humiliation, le vieux lion à demi conscient s’arrêta, n’en pouvant plus et s’évanouit. C’est ainsi que passèrent une lune, puis deux, et ainsi de suite sans que le lion ne se réveilla jamais.






 Posté le Mardi 1 Août 2006 à 15h59 | Laisser un commentaire| 1 commentaire | Lien permanent

 

Le chat noir et le chat blanc



Le chat blanc et le chat noir

Le chat noir, tapis derrière l’autre
Ne sachant qui il est
Se levant à l’aube
Quand il préférerait dormir à tout jamais

Le chat blanc, à découvert dans la lumière
Vit dans la tendresse
Parfois, il se donne des petits airs
Pour réclamer quelques caresses

Le chat noir, avec son humeur sombre
Reste dans l’oubli
Il pense à sa tombe
Il ne sait pas même s’il vit

Le chat blanc, ronronnant
Avec son joli minois
Bondissant, s’élançant
Attrape sa proie


Le chat noir, seul et peureux
Cherche sans trouver
La lumière de ses yeux s’éteint peu à peu
Il erre sans savoir ou regarder

Le chat blanc, se délectant de la vie
S’étire et s’endort
On pourrait même dire qu’il sourit
Mais il niait jusqu’ alors...

Le chat blanc, en paix
Le chat noir, qui n’espérait plus
Le reflet qu’il manquait
L’union absolu


Virginie Vaillant






 Posté le Mardi 1 Août 2006 à 15h53 | Laisser un commentaire| 6 commentaires | Lien permanent